Archive

Posts Tagged ‘Frédéric Lapointe’

9 décembre 2012: Texte de Frédéric Lapointe

20 décembre 2012 Laisser un commentaire

fredDiscours de Frédéric Lapointe le 9 décembre 2012

Bonjour tout le monde! La Ligue d’action civique est née presque en même que le Mouvement du 24 septembre, en août dernier. Nous sommes de plusieurs partis politiques, Martin Drapeau d’ailleurs est un des membres fondateurs de la Ligue d’action civique, de même que Craig Sauvé ici présent qui était organisateur de Projet Montréal et qui s’amuse aujourd’hui au NPD. Je vois devant moi des gens de Montréal, des gens de Laval peut-être, des gens de Terrebonne, il y a ici Robert Daniel qui est de Percé, qui n’a pas fait le voyage seulement pour la manifestation je vous rassure! Il y a des gens partout au Québec qui s’organisent, que ce soit à Mascouche, Trois-Rivières, L’Ancienne Lorette, il y a des gens dans plusieurs municipalités au Québec qui font ce qu’on fait aujourd’hui, c’est-à-dire manifester contre la corruption, faire des enquêtes, questionner les élus comme ici.

Je dois vous le dire que pour ma part, je suis très optimiste. Je ne sais pas si vous en étiez, mais il y a trois ans lorsque nous questionnions les appels d’offre on était traité comme des parias. On nous disait : les appels d’offres sont légaux, taisez-vous, si vous prenez la parole on va vous poursuivre en diffamation. Depuis 3 ans ça a changé, nous avons des maires qui ont démissionné, il y en a un ici à Montréal qui a quitté son poste, à Laval il est parti, à Mascouche il est parti, il y en a d’autres qui partiront. La machine est en marche, bientôt nous aurons un Québec qui sera exempt de corruption on l’espère, et on espère que ce sera l’être pour longtemps.

Notre lutte, elle ne s’arrête pas aux partis politiques, elle ne s’arrête pas aux politiciens, elle ne s’arrête même pas aux administrations municipales. Il est important que tous prennent conscience, que nous soyons des syndicats, que nous soyons des chambres de commerce, que nous soyons des ordres professionnels, que c’est aussi notre responsabilité que de faire face à ce problème qu’est la corruption.

Une fonction publique bien payée, syndiquée, c’est important. Est-ce que nos processus de vigilance qui favorisent la dénonciation, ce qu’on appelle en anglais le « whissleblowing », est-ce que c’est bien installé dans nos organisations? Ça ne l’est pas encore. Est-ce que nos syndicats peuvent en faire davantage? Je pense que oui.

Est-ce que nos chambres de commerce peuvent en faire plus? C’est toujours bien leurs membres qui se font demander de donner 15000$ comptant à des organisations politiques ou à des maires pour avoir le droit d’accéder à des marchés. Est-ce que ces chambres de commerce là sont pour le marché libre, oui ou non? Moi je me souviens du communiqué de presse de la chambre de commerce de la Ville de Laval, lorsqu’il y a eu la démission du maire Vaillancourt, c’est tout juste si on ne pouvait pas sentir les larmes encore fraîches sur le communiqué de presse, tellement ils semblaient déplorer le départ du maire. Ce sont pourtant leurs membres qui se font voler!

Alors est-ce que ces organisations-là aussi vont se lever un jour? Il va falloir, parce que c’est un peu partout que la corruption peut faire son lit, y compris dans les syndicats, y compris dans les chambres de commerce.

Les ordres professionnels, un dernier exemple avant qu’on ne se quitte, l’Ordre des ingénieurs, est-ce qu’on les a entendu dire ouvertement qu’il y a un problème avec la façon dont les ingénieurs sont payés? Est-ce que ça se peut que si les ingénieurs sont payés au pourcentage des contrats, plutôt qu’à l’heure, que les ingénieurs accueillent à bras ouvert les dépassements de 25% ou de 50% des coûts des contrats? La facture en ingénierie, c’est 10% du montant du projet, et personne au Québec, parmi les ingénieurs, s’est rendu compte que c’était une porte ouverte à ce que l’intérêt du public, l’intérêt des contribuables, soit sacrifié en faveur des intérêts des SNC – Lavalin, des DESSAU et de tout ce monde là? Ça n’a pas de bon sens!

Il y a plusieurs lois qui ont été adoptées à Québec, c’est porteur d’espoir. Il y a du ménage qui se fait dans les villes, on travaille sur les autres, c’est porteur d’espoir aussi. On a encore, en face des intérêts privés dont on parle aujourd’hui, beaucoup de travail à faire, mais ça avance, il faut garder espoir, on continue!

Ligue d’action civique

Blogue du photographe Mathieu Breton