Archive

Archive for the ‘Uncategorized’ Category

Communiqué: marche du 9 décembre, journée internationale de lutte contre la corruption

4 décembre 2012 2 commentaires

Communiqué

Montréal- 5 décembre 2012- Le dimanche 9 décembre 2012, nous marcherons ensemble pour envoyer un message clair à nos élus et députés: nous aspirons à une gouvernance transparente et éthique.

Où: Place du peuple/Carré Victoria, Montréal

Quand: le dimanche 9 décembre, journée internationale de la lutte contre la corruption,  à midi

Déroulement: Bref discours des organisateurs puis départ de la marche jusqu’à l’hôtel de ville de Montréal où se tiendra les discours citoyens-Place Champs de Mars

Le Mouvement du 24 septembre vous invite à donner sens à la Journée internationale de lutte à la corruption décrétée par les Nations Unies en prenant la rue pour exiger de nos élus  le courage politique de prendre les mesures qui s’imposent pour que nous citoyennes et citoyens reprenions confiance en nos institutions démocratiques.

Nous marcherons pour nous. Pour démontrer que nous sommes tous concernés par la crise politique actuelle et pour exercer ensemble notre pouvoir citoyen.

« En cette Journée internationale de la lutte contre la corruption, engageons-nous à assumer notre responsabilité en prenant des mesures énergiques contre la corruption, en jetant l’opprobre sur ceux qui s’y livrent et en mettant en place une culture qui attache de la valeur aux comportements éthiques.» M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU 9 décembre 2011

La Ligue d’action civique s’est joint au Mouvement du 24 septembre en contribuant à la mobilisation autour d’initiatives locales, le 9 décembre, à midi, partout en région. Les porte-paroles de la Ligue font partie des personnes qui feront des allocutions  à l’hôtel de ville.

Voici quelques uns des citoyens qui prendront la parole:

Martin Drapeau, ex- libéral dissident

Louis Mercure, entrepreneur en construction

Marie-Christine Lemieux-Couture, romancière, essayiste, blogueuse au Voir

Ianik Marcil, économiste indépendant

Alexandre Leduc, porte parole pour notre pétition parrainée par Québec Solidaire

Frédéric Lapointe, président Ligue d’action civique

Nous vous invitons à signer notre pétition déposée à l’Assemblée nationale: https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-3403/index.html Nous demandons qu’en application de la Loi sur le ministère des Relations internationales, l’Assemblée nationale approuve la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Le 9 décembre, exerçons notre pouvoir citoyen.

Soyons nombreux partout au Québec à démontrer que nous avons à coeur notre démocratie.

Publicités

4 trente sous pour une piasse

23 novembre 2012 Laisser un commentaire

Texte lu à la Soirée rouge d’ATSA le 22 novembre 2012:

Ce qui manque à la démocratie c’est la confiance en soi- même, c’est le sentiment de sa force, c’est l’ambition vraie.

L’immense foule n’a point une suffisante espérance de voir réaliser la justice, elle n’a point surtout assez le sentiment que c’est par elle que la justice peut et doit être réalisée

– La dépêche, 1888

Montrèal, le 22 November 2012

Ils n’ont rien vu, rien entendu. Ils n’ont pas voulu voir, ils se sont défilés, n’ont pas questionné. Ils ont pris le système pour acquis. Ils ont dit oui aux pots de vin, à la tromperie et aux manigances qui empoisonnent tout notre système politique.

Ils ont tous faillit de la plante verte au corrompu. Dans leur responsabilité de faire ce qu’ils devaient faire pour que nous, citoyens, ayions confiance en nos institutions publiques.

Ils sont coupables au minimum de laxisme et de manque de courage moral.

Mais… nous ? Qui sommes-nous comme citoyens? Sommes-nous dans l’ensemble si différents, si loin d’eux ?

Lire la suite…

Catégories :Uncategorized Étiquettes : ,

Boycott des taxes ? Boycott du budget

5 novembre 2012 Laisser un commentaire

Le 30 octobre 2012, la ville de Montréal a déposé son budget 2013 qui prévoit une hausse totale de 3,3 % des taxes municipales. Depuis, le conseil exécutif a annoncé qu’il allait revoir le budget en revisant la hausse de taxes.

Le Mouvement du 24 septembre a pris position en incitant les montréalaises et montréalais à rejeter massivement le budget 2013  préparé par un parti qui n’a plus aucune légitimité pour prendre des décisions sur l’avenir de la ville de Montréal.

Nous rejetons le budget fait par une gouvernance qui n’a plus notre confiance.

Nous ne boycottons pas nos taxes, nous voulons nous assurer que notre argent ne soit pas volé ou détourné. La crise morale est majeure; le budget n’en est pas le véritable enjeu et la révision à la baisse des taxes ne sera pas la solution. Le lien de confiance est rompu.

Et, nous avons besoin de sagesse, de transparence et non de décisions prises en contexte d’urgence par une administration guidée par la panique.

Aux élus

Nous demandons aux élus de poser des gestes pour rétablir notre confiance. Avant toute chose, Monsieur Tremblay,  il est temps de lâcher prise sur vos préoccupations individuelles et de faire preuve de discernement: démissionnez immédiatement.  Ensuite, des réponses doivent nous être fournies. Pourquoi faire confiance à des personnes toujours en poste qui se sont révélées incompétentes dans leur rôle de gardien de notre argent ? Que nous répondez-nous ? Quelles mesures allez-vous prendre?

Nous rappelons que le conseil exécutif a approuvé l’octroi de contrats à des entreprises à l’éthique douteuse. Chacun des membres du conseil exécutif  est tout autant imputable du chaos dans l’administration de la ville de Montréal. Qu’avez-vous donc à nous dire sur votre responsabilité dans la crise qui secoue la ville de Montréal ?
Essayera-t-on maintenant de nous faire croire qu’un nouveau budget qu’il soit défendu par le président du conseil exécutif, monsieur Applebaum ou par tout autre membre de l’administration Tremblay  deviendra, soudainement, plus légitime ?

Nous appelons certainement les membres d’Union Montréal à se dissocier d’un parti entaché par les allégations de corruption, comme l’a fait monsieur Frantz Benjamin en quittant Union Montréal.   À vous, nous disons ceci: le vote sur le budget en contexte de majorité pour Union Montréal est aussi un bon moment pour exprimer votre courage politique.

Boycott de taxes ?

Nous pensons que le choix individuel de boycotter les taxes doit se faire de façon très éclairé. Nous vous invitons à lire la Loi sur la fiscalité municipale. À titre indicatif, le taux d’intérêt sur les créances de l’État, déterminé conformément à l’article 28R2 du Règlement sur l’administration fiscale (c. A-6.002, r. 1), pour le trimestre débutant le 1er octobre 2012 et se terminant le 31 décembre 2012 est de 6%. (2012).  Les intérêts se capitalisent quotidiennement.

La conséquence la plus sérieuse d’un non paiement de taxes prolongé est une procédure pour « avis de vente pour taxe » publié dans les journaux qui mène à la saisie et la vente par la ville de la propriété, à un prix en-deçà de l’évaluation du marché.

La ville, c’est nous. Nous craignons l’impact sur nous d’un mouvement massif de boycott de taxes.

Quoi faire: pouvoir citoyen

Nous appelons les citoyenEs à combattre le cynisme par l’action en investissant les conseils municipaux, en prenant la parole publiquement, en demandant des redditions de comptes aux élus et bientôt, aux députés.

Nous devons exprimer sur toutes les tribunes que nous rejetons ce budget. Confronter l’administration de la ville de Montréal, les élus sur les gestes qu’ils comptent faire pour rebâtir le lien de confiance si malmené par la crise politique actuelle. Exiger l’imputabilité. Inciter au courage politique… Nous en avons tant besoin !

Le changement de système ne peut se réaliser sans l’implication et la vigilance citoyenne. Le recul prévu sur le budget, la « réflexion » de nos maires touchés par le scandale de corruption démontrent que la pression citoyenne a de l’impact.

Alors, continuons.

Cabinet du maire: 514 872-3101

Ombusman ville de Montréal: 514-872-8999

Nous citoyennes et citoyens du Québec nous demandons à l’Assemblée nationale:

3 novembre 2012 Laisser un commentaire

CONSIDÉRANT QUE la Convention des Nations Unies contre la corruption a été adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 31 octobre 2003 et que celle-ci a déclaré le 9 décembre « Journée internationale de lutte contre la corruption »;

CONSIDÉRANT QUE les États parties à cette convention reconnaissent « la gravité des problèmes que pose la corruption et de la menace qu’elle constitue pour la stabilité et la sécurité des sociétés, en sapant les institutions et les valeurs démocratiques, les valeurs éthiques et la justice et en compromettant le développement durable et l’état de droit et s’engagent à prendre les mesures nécessaires pour enrayer la corruption »;

CONSIDÉRANT QUE le Canada a signé la Convention des Nations Unies contre la corruption le 21 mai 2004, l’a ratifiée le 2 octobre 2007 et qu’elle est en vigueur à son égard depuis le 2 novembre 2007;

CONSIDÉRANT QUE la Convention des Nations Unies contre la corruption doit être considérée comme un engagement international important;

CONSIDÉRANT QUE l’Assemblée nationale du Québec n’a pas à ce jour approuvé, en application de l’article 22.2 de la Loi sur le ministère des Relations internationales, la Convention des Nations Unies contre la corruption;

NOUS, CITOYENS ET CITOYENNES DU QUÉBEC, demandons qu’en application de la Loi sur le ministère des Relations internationales, l’Assemblée nationale approuve la Convention des Nations Unies contre la corruption et que cette approbation soit effectuée le ou vers le 9 décembre 2012.”

Convention de l’ONU contre la corruption

Notre événement du 9 décembre 2012, journée internationale de lutte à la corruption

Relecture juridique du document par Daniel Turp

La page Facebook Mouvement 24 septembre