Accueil > Communiqué, Uncategorized > Boycott des taxes ? Boycott du budget

Boycott des taxes ? Boycott du budget

Le 30 octobre 2012, la ville de Montréal a déposé son budget 2013 qui prévoit une hausse totale de 3,3 % des taxes municipales. Depuis, le conseil exécutif a annoncé qu’il allait revoir le budget en revisant la hausse de taxes.

Le Mouvement du 24 septembre a pris position en incitant les montréalaises et montréalais à rejeter massivement le budget 2013  préparé par un parti qui n’a plus aucune légitimité pour prendre des décisions sur l’avenir de la ville de Montréal.

Nous rejetons le budget fait par une gouvernance qui n’a plus notre confiance.

Nous ne boycottons pas nos taxes, nous voulons nous assurer que notre argent ne soit pas volé ou détourné. La crise morale est majeure; le budget n’en est pas le véritable enjeu et la révision à la baisse des taxes ne sera pas la solution. Le lien de confiance est rompu.

Et, nous avons besoin de sagesse, de transparence et non de décisions prises en contexte d’urgence par une administration guidée par la panique.

Aux élus

Nous demandons aux élus de poser des gestes pour rétablir notre confiance. Avant toute chose, Monsieur Tremblay,  il est temps de lâcher prise sur vos préoccupations individuelles et de faire preuve de discernement: démissionnez immédiatement.  Ensuite, des réponses doivent nous être fournies. Pourquoi faire confiance à des personnes toujours en poste qui se sont révélées incompétentes dans leur rôle de gardien de notre argent ? Que nous répondez-nous ? Quelles mesures allez-vous prendre?

Nous rappelons que le conseil exécutif a approuvé l’octroi de contrats à des entreprises à l’éthique douteuse. Chacun des membres du conseil exécutif  est tout autant imputable du chaos dans l’administration de la ville de Montréal. Qu’avez-vous donc à nous dire sur votre responsabilité dans la crise qui secoue la ville de Montréal ?
Essayera-t-on maintenant de nous faire croire qu’un nouveau budget qu’il soit défendu par le président du conseil exécutif, monsieur Applebaum ou par tout autre membre de l’administration Tremblay  deviendra, soudainement, plus légitime ?

Nous appelons certainement les membres d’Union Montréal à se dissocier d’un parti entaché par les allégations de corruption, comme l’a fait monsieur Frantz Benjamin en quittant Union Montréal.   À vous, nous disons ceci: le vote sur le budget en contexte de majorité pour Union Montréal est aussi un bon moment pour exprimer votre courage politique.

Boycott de taxes ?

Nous pensons que le choix individuel de boycotter les taxes doit se faire de façon très éclairé. Nous vous invitons à lire la Loi sur la fiscalité municipale. À titre indicatif, le taux d’intérêt sur les créances de l’État, déterminé conformément à l’article 28R2 du Règlement sur l’administration fiscale (c. A-6.002, r. 1), pour le trimestre débutant le 1er octobre 2012 et se terminant le 31 décembre 2012 est de 6%. (2012).  Les intérêts se capitalisent quotidiennement.

La conséquence la plus sérieuse d’un non paiement de taxes prolongé est une procédure pour « avis de vente pour taxe » publié dans les journaux qui mène à la saisie et la vente par la ville de la propriété, à un prix en-deçà de l’évaluation du marché.

La ville, c’est nous. Nous craignons l’impact sur nous d’un mouvement massif de boycott de taxes.

Quoi faire: pouvoir citoyen

Nous appelons les citoyenEs à combattre le cynisme par l’action en investissant les conseils municipaux, en prenant la parole publiquement, en demandant des redditions de comptes aux élus et bientôt, aux députés.

Nous devons exprimer sur toutes les tribunes que nous rejetons ce budget. Confronter l’administration de la ville de Montréal, les élus sur les gestes qu’ils comptent faire pour rebâtir le lien de confiance si malmené par la crise politique actuelle. Exiger l’imputabilité. Inciter au courage politique… Nous en avons tant besoin !

Le changement de système ne peut se réaliser sans l’implication et la vigilance citoyenne. Le recul prévu sur le budget, la « réflexion » de nos maires touchés par le scandale de corruption démontrent que la pression citoyenne a de l’impact.

Alors, continuons.

Cabinet du maire: 514 872-3101

Ombusman ville de Montréal: 514-872-8999

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :